GreysFictionAnatomy0
Profile

Grey's Fiction Anatomy

Après une fiction qui ne m'as pas trop ins...

    Je suis désolé de vous apprendre ça mais je n'ai pas trouver de solution pour finir la fiction à la saison 2. Je suis obliger de la finir la (12/02/2017)

  • 6902 visits
  • 24 articles
  • 661 hearts
  • 7107 comments

Pas De Pub ici ! 25/05/2015


 
Comme le dit si bien l'image la pub est strictement interdite sur c blog, ceci est une fiction, si vous voulez commentez laissez un avis sur ma fiction :D

Nouvelle fiction 23/07/2014

La nouvelle fiction est Grey's Anatomy la preuve en image merci a tous veux qui ont votés et désole aux déçus :).

Via Skyrock iPhone

Les Prévenus. 24/07/2014


 
Sur cette article c'est très simple si tu veux être prévenus de la suite de la fiction tu dois kiffer cette article et le lien de ton blog apparaîtra ici, je t'enverrais un message suivis d'un commentaire lorsque un nouveau chapitres ou des news sur la fiction seront d'actualités ^^ Attention pour rester prévenus il faudra être actif sur les chapitres les kiffer et donner vos avis. 
Pub strictement interdite, elles seront automatiquement supprimer comme sur tout les article du blog.
 
Liste des prévenus: 
http://phyllispine.skyrock.mobi/                 
http://ineed-your-love.skyrock.mobi/    
http://animoostv.skyrock.mobi/       
http://adw-59600.skyrock.mobi/
http://fan-matt-helena21.skyrock.mobi/profil/
http://aboutdarren.skyrock.mobi/
http://0-scretstory-0.skyrock.mobi/ 
http://ghota93.skyrock.mobi/ 
http://world-swimming.skyrock.mobi/
http://secret-star-virtual.skyrock.mobi/
http://secretstory8sondage9.skyrock.mobi/
http://gamesviiirtuals.skyrock.mobi/
http://belladu85.skyrock.mobi/
http://chroniclesfictions.skyrock.mobi/

http://endemol.skyrock.mobi/
http://1d-fic-school.skyrock.mobi/
http://secret-story-anges.skyrock.mobi/
http://uneviesansretour.skyrock.mobi/profil/
http://caly-eanna-rivers.skyrock.mobi/
 http://kali-so-music.skyrock.mobi/
 
 
 
 
 
 

 

Prologue. 24/07/2014

 
Prologue.
Prologue.



                                                                     
Prologue.

 
 
 

Moi, c'est David White, j'ai 24 ans et je vais commencer mon internat en chirurgie à Sydney dans l'un des 3 meilleurs hôpitaux de cette région. Dans la vie, je fais tout pour avoir ce que je veux et en général, je l'obtiens. Je m'attache très vite aux personnes et ça m'a souvent joué des tours. Je suis célibataire et je compte bien le rester un moment. Je suis bisexuel, très brillant et très combatif. J'ai ce que l'on appelle une mémoire photographique, c'est-à-dire que je retiens facilement et très longtemps beaucoup de choses et c'est pourquoi je suis arrivé premier de ma promotion avant de devenir interne. Je pense avoir tout dit alors je vais vous laisser lire mes histoires qu'il s'agisse d'amitiés, d'amours, ou de chirurgie...

 


Personnage Principaux :
 
Chef de Chirurgie : John Dine 
 
Les Titulaires : Johanna Robinson (Chirurgie Plastique)
 
Johnny MacDonney (Neuro Chirurgie)
 
Matthew Shulter (Chirurgie Générale)
 
Ricky Moore (Chirurgie Pédiatrique)
 
Linda Prescott (Chirurgie Cardio-Thoracique)
 
Joël Martin ( Chirurgie Traumatologique )
 
Jamie Smith ( Chirurgien Traumatologique )

 Vincent Robert ( Chirurgien Orthopédiste )

 La Résidente ( 5 ème année) : Sandra Maine (Chirurgie Générale)
 
Les Résidents En Première Année : David White
 
Lucas Tony
 
Jessica Hawley
 
Mélanie Pool
 
James Lenton


Internes Importants: Sarah Simons ( Interne de David )

Jean Champlin ( Interne de Mélanie) 

Liam Davids ( Interne de Lucas )
 
Reagan Jones ( Interne de James ) 



Koryn Barney ( Interne de Jessica )

Autres: Eric Matle ( Barman ) 

Personnages Secondaires :
 
Il y aura surement des résidents, internes et des infirmières qui apparaîtront une ou deux fois.
Les patients plus ou moins importants.


Donnez vos avis en commentaire s'il vous plaît.

Personnages qui ne reviendront jamais : Mickaël Middle

Une petite précision par rapport aux personnages, ceux qui partent seront barrés mais cela ne veut pas dire qu'ils ne reviendront jamais et si jamais je décide qu'ils ne reviendront jamais, ils seront définitivement retirés de la liste.. Les nouveaux seront rajoutés au fur et à mesure dans la liste 

Chapitre 1: Le Tyran. 24/07/2014


Point de Vue David.

Mon réveil sonna alors que j'étais en train de rêver d'une très belle intervention de chirurgie en solo que je pratiquais, je devais juste faire une appendicectomie mais en solo, enfin pour ça je devais faire une année en tant qu'interne et ensuite si et seulement si je réussis mon examen je passerais résidents et la je pourrais espérer une chirurgie en solo, rêve de tous les internes. Mon réveil continuait de sonné je décida donc de l'éteindre avant de me lever en direction de la salle de bain, une fois arriver dans cette pièce j'enlevais ce qui me servait de pyjama c'est-à-dire un boxer, me faufilais sous la douche et enclencha l'eau jusqu'à trouver la température idéale, aujourd'hui était ma toute première journée de travail en étant interne au Memorial Sydney Hospital et je dois dire que je ressens tellement de sentiments, la peur, la joie, l'excitation, l'impatience et le stresse, il faut dire aussi que à la faculté de médecine je m'entraînais sur des cadavres, je diagnostiquais des faux cas alors qu'à partir aujourd'hui j'allais le faire sur de vrai personne avec des cas réels mais je suis confiant je sais que je vais réussir et passer avec brio cette première journée, je m'arrêta de penser, me savonna et me shampouina sinon je vais finir par être en retard le premier jour ça serais très mal commencer, je sortis de la douche et enfila cette tenue, j'ai longuement chercher hier soir quel tenue portée pour un premier jour de travail pour finalement opté pour un jean bleu et un tee-shirt gtis et un blouson en cuir, de tout façon je vais mettre ma tenue de médecin la bas alors pas la peine de mettre de beau vêtements, je descendis pour préparer le café et pour manger 2-3 gâteaux, en attendant que le café se prépare je pris mon sac à dos qui était posé sur la table de la salle à manger et mis de la nourriture pour les petites faims quand j'aurais le temps, des papiers et stylo pour noter les conseils et autre chose qui me sembleront utiles de marquer, je mis le café qui était enfin près dans deux thermos pour en avoir en quantité suffisante, fermais mon sac et le mis sur mon dos, pris mon portable, mes clés de voiture et de maison, me dirigea vers la sortie et une fois dehors ferma la maison a double tour, alla récupérer le courrier, je n'avais que des pubs que je décida de jeter dans la poubelle devant chez moi, monta dans la voiture, la démarra et pris le chemin de l'hôpital. Après 15 minutes de route environ je trouvai une très bonne place de parking près de l'entrée de l'hôpital, la journée commençait très bien. Une fois rentré dans cet immense hôpital je me dirigeais facilement vers les vestiaires des internes, il y avait déjà beaucoup d'internes qui pour la plupart m'ont regardés en rentrant, j'avais déjà vus les ¾ a la soirée d'il y a 3 jours pour nous accueillir et que l'on commence à se repérer dans l'hôpital.. Je me dirigeais vers un casier encore libre. Une fois ma tenue enfiler correctement je suivis les autres internes pour rentrer dans une grande salle avec un lit médicalisé au milieu et un vieille homme d'une quarantaine, il avait l'air gentil mais stricte, c'était surement le chef de chirurgie, il se leva et commença a parler.

John : Bonjour à tous et a toutes, je suis le chef de ce service John Dine, vous devrez tous m'appeler Dr Dine, sachez que parmi vous 20% abandonnerons parce que se sera trop difficile pour eux et que 30% du reste ce dirigeront vers des spécialité plus facile, pour les 50% qui reste 40% d'entre eux réussiront l'examen de fin d'année. Vous serez par groupe de 6 et chaque groupe auras sont résidents, vous devrez faire tous ce qu'il vous demande sans discutez sous peine de sanction, j'espère avoir été assez claire dans mes explications, si vous avez des questions vous les poserez a votre résident, je vais maintenant appeler les groupes dire leurs résidents et où il se trouve. 

Le Dr Dine commença à citer des noms jusqu'à ce que le miens sorte.

John : Jessica Hawley, Lucas Tony, Mickaël Middle, Sarah Simons et Mélanie Pool et David White vous êtes avec la résidente Sandra Maine qui se trouve au 2° étage, elle vous attend à la sortie de l'ascenseur.

Je me dirigeai vers la sortie de la salle avec mes 5 autres camarades appelés et j'entendis l'un deux, Lucas je crois, dire quelque chose.
 
Lucas : A ce qu'il parait, on la surnomme le Tyran, elle est horrible avec ses internes et tous les ans il y en a un qui abandonne avant la fin avec elle.

Sarah : Je suis sur que ce ne que des rumeurs c'est tout, elle ne peut pas être si méchante que ça.

Mélanie : Moi j'ai entendus dus dire quel était sévère mais que au moins 98% de ses internes réussissais leurs examens.
 
Mickaël: Je suis sur que c'est faux ça.

??: Vous devriez prendre ça au sérieux !

Mickaël : Tu es qui toi ?

??: Moi c'est Dave je suis un résident de 3° année ici et c'est Sandra qui a été ma résidente quand je n'étais qu'un interne.

Jessica : Bah tu vas pouvoir nous parlez d'elle.

Moi : Mais dépêche toi parce que on n'as très peu de temps.

Dave : En quelques mots le docteur Maine est stricte mais très gentille en même temps elle vous remettra à votre place quand il le faudra, elle sera comme une mère ici pour vous pendant votre internat et elle est très directe ce qui est bien.

Moi : Merci, bon aller on y va sinon nous serons en retard.

Nous nous dirigeâmes dans l'ascenseur et Mickaël appuya sur le bouton 2, en quelque seconde nous étions arrivés, une femme de taille moyenne les cheveux au carré nous attendait devant l'ascenseur, c'était Sandra Maine notre résidente durant toute cette année.

Sandra : Bah j'ai crus que vous n'arriveriez jamais !

Ça commence bien.

Sandra : Ce n'est pas comme ça que vous allez devenir de grand chirurgien, si vous n'êtes pas motivés je ne m'occupe pas de vous, j'espère que ça ne se reproduira pas ! Sur ce je suis le Docteur Maine votre résidente, je vais commencer par vous dire les 5 règles d'or a suivre pendant cette année.

Règle numéro 1 éviter de jouer les lèches-bottes, je vous déteste déjà et ça ne changeras pas.

Voici vos bippers, si vous êtes bipper vous devez arriver sur le champ c'est la règle numéro 2.

Vous êtes des internes donc rien vous êtes les derniers, ceux à qui ont donnent les taches ingrates et vous devrez travailler très dur sans vous plaindre, les salles de repos sont monopolisé par les temps pleins donc vous dormirez quand vous pourrez ce qui m'amène a la règle numéro 3

Si je me repose ne me réveiller que si votre patient est en train de mourir.

Enfin règle numéro 4 , le mourant doit être en vie lorsque j'arrive parce que sinon vous aurez tués un patient mais vous m'aurez réveillez pour rien. Votre première garde dureras 48 heures si j'entends ne serait-ce qu'une petite plainte c'est les examens rectalaux toutes la journée ! 
 
Elle attendait debout en nous regardant. Je décida donc de lui dire qu'elle avait oublier une règle.

Moi : Excusé moi il manque une règle.

J'entendis le biper de Sandra sonnez pile à la fin de ma phrase.

Sandra : Règle numéro 5, quand je bouge vous bougez aussi !

Elle sortit en vitesse de la salle et nous la suivions jusqu'à la chambre d'un patient qui avait l'air mal en point.

Sandra : Le premier d'entre vous qui me trouve ce que je dois faire à ce patient pour le guérir gagne le droit de s'occuper de lui.

A ce moment là je me mis au taquet pour réussir à gagner ce patient.

Sandra : Ce patient ne réagis pas correctement aux situations, il a des sautes d'humeur intense et son champ de vision est réduit...

Moi : Il faut lui faire passer une IRM pour voir si il n'a pas de tumeur cérébrale.

Sandra : Très bien je te laisse t'occuper de ça, les autres suivez moi je vous laisse une deuxième chance de vous rattraper pour les quatre  qui resteront ça sera la mine ou le dispensaire !


J'étais tellement heureux d'avoir trouvé le premier mais bon c'était super simple alors il ne faut pas que je me repose sur mes acquis surtout que ce n'est que le premier jour.

Du côté de Mickaël.

Sandra : Bon alors ce patient souffre de...

PIB PIB PIB !!

Sandra : Il fait une attaque, chariot de Réa ! Lequel d'entre vous veux réanimer ce jeune homme ?

Moi : Moi !

Sandra : Tu es trop exciter pour ça, Sarah allez vient, tu n'as pas intérêt à le tuer !

Sarah commença les massages cardiaque le temps que le chariot de réa arrive, il ne mit pas longtemps à arriver, elle prépara le matériel correctement et commença a rapprocher les palettes du patient

Sarah : Chargez a 200 ! Prêts !

Elle choqua le patient qui ne se réanimait toujours pas.

Sarah : Chargez a 300 ! Prêts !

Elle le choqua à nouveau, le patient se réanima.

Sandra : Bon Sarah tu as gagnée le droit de t'occuper de ce patient, les autres avec moi à la mine.

Sandra les autres et moi se dirigions au dispensaire pour s'occuper de cas non important.
 
 

Chapitre 2: Première Garde 26/07/2014


 
Du côté de David.


J'étais en train de préparer mon patient, ça fait bizarre de dire mon patient c'est la toute première fois et je suis hyper heureux de pouvoir le dire, enfin bref je disais que je préparais mon patient pour le scanner mais il était très inquiet alors je me devais de le rassurer.


Moi : Ne vous inquiétez pas Mr Jones, tout vas bien ce passer vous allez voir.


Mr Jones : Mais c'est quoi cette grande machine ?


Moi : C'est un Scanner, grâce à cela nous allons pouvoir dire ce qui cause vos saute d'humeur, votre champ de vision réduit et tout le reste en quelque seconde, il vous suffira juste de vous allonger, de vous détendre et de rester immobile pour plus d'efficacité.


Le patient se mit à pleurer et à rire en même temps.


Moi : Vous allez bien ?
 
Mr Jones : MAIS VOUS ALLEZ ARRÊTER DE ME FAIRE CHIEZ AVEC CA ? OUI JE VAIS BIEN !


Moi : Calmez vous monsieur.


Mr Jones : NON, JE NE ME CALMERAIS PAS, VOUS ME SAOUlER AVEC TOUT VOS EXAMENS !


Moi : Monsieur, je vous pris de rester allongé et sans bouger le temps de quelques petites minutes.


Mr Jones : ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE BANDE DE CONS !


Je vis un interne dont le visage ne me disais rien du tout, je n'ai pas du le croiser a la soirée ou je n'ai pas du le regarder depuis mon arriver, enfin il n'est pas très réactif, il regarde la scène béat sans bouger alors que le Neurochirurgien lui a directement réagis, il est venus m'aider à calmer le patient en le tenant allongé pour ne pas qu'il parte, voyant qu'il avait une seringue dans la main, j'ai réagis directement en me retournant vers une tablette avec des flacons de produits médicaux.


Moi : Je prend lequel ?


Johnny : Tu prend celui devant juste devant toi .


Mr Jones : LACHE MOI, ESPECE DE FOU!


Moi : OK.


Je pris le flacon qu'il m'avait indiqué et me retourna, le chirurgien me tendis la seringue avec un grand sourire.


Johnny : Tu es interne je crois ?


Moi : Exacte.


Mr Jones : NON, HORS DE QUESTION QUE L'ON ME FASSE UNE PIQURE !


Johnny : Alors fait lui la piqûre pendant que je le tient, tu es la pour apprendre alors prend cette seringue et fait ce que tu as à faire.


Il souriait toujours.
 
Moi : Merci monsieur.


Johnny : Tu n'as pas besoin de me remercier, c'est normal vous êtes tous là pour réussir et moi en tant que titulaire je suis la pour vous aider à réussir, allez vite parce que en attendant il est toujours en train de hurler et l'interne du côté de la vitre ne viendras pas nous aider alors dépêche toi.


Moi : Oui, je vais le faire.


Johnny immobilisa le bras du patient le temps que je lui mette un garrot, pour faire apparaître les veines, et de trouver une veine, une fois trouver un bon endroit où enfoncer l'aiguille, je lui fit la piqûre ce qui le calma au bout d'une 30 secondes.


Johnny : Bien, maintenant nous allons pouvoir lui faire passer son scanner.


Moi : Oui et merci d'être venus m'aider.


Johnny : Mais de rien.


Il continuait encore de sourire, ce type est une vrai machine à sourire, tant mieux, ça fait plaisir de travailler avec quelqu'un de souriant, j'imagine ceux qui travaille avec Le Tyran, ils doivent pas sourirent beaucoup. Enfin bref je lança la machine en route et me dirigeas dans la pièce ou se trouvait l'interne et le neurochirurgien.


Du côté de Sarah.


Je n'en reviens toujours pas, je viens de réanimer une personne pour la première fois, je viens de sauver une vie, ma première vie sauvée, c'est incroyable je suis vraiment un médecin même si je ne suis que interne je suis médecin et c'est juste magique cette sensation, j'ai l'impression d'être une super-héroïne, j'ai l'impression d'être la meilleure au monde cette sensation c'est exactement pour ça que j'ai choisis de devenir chirurgienne...


??: Alors comment va ton patient ?


Moi : Comment ?


??: Je t'ai demander comment allez ton patient ?


Moi : Ah désolé docteur Maine, ses constantes sont stables, il s'est bien remit de son arrêt de toute à l'heure et sa tension est normale tout vas bien.


Sandra : Non tout ne vas pas bien, il n'étais venus ici que pour un cancer du poumon alors à toi de trouver avant ce soir pourquoi il a fait une crise cardiaque, si tu trouve tu auras le droit d'aller au bloc si c'est un problème chirurgicale.


Moi : Et si je trouve pas ?


Sandra : Je te retire de ce cas et je t'envoie au dispensaire où ne se trouve que des cas pas intéressant.


Moi : Mais c'est pas juste j'ai sauvé ce patient je mérite de pouvoir m'occuper de lui jusqu'au bout.


Sandra : Ce n'est pas injuste, ça t'apprendras à vite diagnostiquer les problèmes anormaux comme celui la donc une occasion de te perfectionner en tant que médecin alors tu ne discute pas, ne perds pas de temps et commence à chercher pourquoi il a fait une crise cardiaque.


Je soupira et m'en alla dans une salle de repos libre avec le dossier du patient, je m'installa dans un des lits mais quelque minutes plus tard mon biper sonna, je décida de ne pas répondre tout de suite au pire ils biperont quelqu'un d'autre si c'est vraiment urgent.


Point de vue Mickael.

Je marchais tranquillement dans le couloir quand un BIP long m'interpella je courus dans la chambre pour voir si il y avait quelqu'un mais il n'y avait qu'une personne qui ne savait pas quoi faire comme elle était stresser, je me dépêchas d'aller dans le couloir pour chercher un chariot de réanimation et retourna dans la chambre pour le réanimer, je prépara vite mais bien le matériel et le choqua plusieurs fois mais il n'est pas revenus à la vie, je décida de biper le Docteur Maine qui arriva très peu de temps après.


Sandra : Qu'est ce qu'il se passe ?


Moi: Le patient de Sarah faisait un arrêt cardiaque quand je passait dans le couloir alors j'ai réagis au contraire de cette interne qui n'as rien fait...


Interne : Si, j'ai bipez Sarah et elle n'as pas répondus.


Moi : Mais tu n'as rien fait pour le réanimer !


Sandra : Taisez vous ! Toi c'est quoi ton nom ?


Interne : Je m'appelle Alexia.


Sandra : Très bien, alors tu sors d'ici et tu cherche Sarah dans tout l'hôpital et dépêche toi sinon tu vas regretter de ne pas avoir réagis !


Moi : Et moi, je fais quoi ?


Sandra : Tout d'abord je te remercie d'avoir si bien réagis même si il n'est pas revenus parmi nous, tu as parfaitement réagis et ensuite tu peux annoncer l'heure du décès.


Moi : Je peux le faire ?


Sandra : Bien sûr mais il faudra aussi que tu cherche qui contacté et leur annoncer son décès avec Sarah bien sûr qui devras assister à la conséquence de ses actes.


Moi : OK, heure du décès 18h46.


Du côté de Sarah.


Je cherchais encore et encore ce qui avait bien pus causer cette arrêt cardiaque mais quelqu'un entras précipitamment dans la pièce ou je me trouvais, c'est une interne je la reconnais elle était a côté de moi quand le chef disais les noms. Alexia je crois.


Alexia : C'est toi Sarah ?


Moi : Oui et tu as intérêt à me déranger pour une très bonne raison parce que sinon tu vas vite retourner d'où tu viens pour dire que je ne suis pas disponible.


Alexia : C'est ton patient il es mort parce que tu n'as pas répondus a ton biper alors le Docteur Maine voudrais te parler donc je te dis adieu comme je ne te verrais plus, ça te rendras peut-être plus aimable !


Elle partit, je ne l'aime pas du tout, comme si moi je n'étais pas aimable, n'importe quoi je suis quelqu'un de très sociable, surtout quand il s'agit des gens avec qui je travaille et puis que voulait-elle dire par "je ne te verrais plus"? Après ces pensées je me leva rapidement pour filer a toute vitesse dans la chambre de mon patient, en entrant le lit était vide, la chambre était prête a accueillir un nouveau patient alors je me retourna et eu un sursaut de peur quand je vis que le Docteur Maine était derrière moi, elle ferma la porte à clés et s'approcha de moi l'air énerver.


Moi : Vous vouliez me voir ?


A suivre....
 
 

 

Chapitre 3: Première Garde Suite. 28/07/2014




Sandra : Pourquoi n'as tu pas répondus a ton biper ?
 
Moi : Bah....Euh... 
 
Sandra : POURQUOI N'AS TU PAS REPONDUS A TON BIPER !?
 
Moi : Parce que j'étais en train de chercher pourquoi il a eu un arrêt cardiaque et...
 
Sandra : N'ai-je pas préciser tout à l'heure que si on vous biper vous deviez arriver juste après, que c'était important !
 
Moi : Mais je pensait que si c'était une urgence ils biperaient quelqu'un d'autre.
 
Sandra : Sauf que la dans la chambre ce trouvait une interne qui démarre ici tout comme toi donc elle n'as pas eu le réflexe de biper d'autre médecin car tu aurais dus arriver à cause de toi ce patient est mort tu as tuée ce patient, et à chaque faute que mes internes commettent je suis aussi responsable donc réfléchis bien la prochaine fois, mais ce qui es sur c'est que tu n'es plus avec moi tu ne seras plus mon interne je te vire de mon équipe, et espère que l'un des résidents voudras bien te prendre parce que si ça n'est pas le cas tu vas devoir quitter cette hôpital, au moins des vies ne seront plus menacer par ton incompétence alors maintenant tu sors d'ici tu vas rejoindre Mickael qui lui a essayer de sauvé ce patient dans la salle d'attente il a convoqué toute la famille de cet homme se sera à toi de leur dire pourquoi il est mort et pour m'assurer que tu leur dise bien la vérité je viens avec toi.
 
Moi : Oui, Madame.
 
Je n'en revenais pas, j'ai tué un patient, je vais anéantir la vie de sa famille, je vais sûrement perdre mon boulot le premier jour et moi qui me sentait comme une super-héroïne, la je me sens plutôt comme un monstre, j'ai laisser un patient mourir pour avoir une chance d'aller au bloc, maintenant je n'aurais plus jamais l'occasion d'opérer de toute ma vie parce que avec cette erreur aucun autre hôpital ne voudra de moi et c'est compréhensible après tout même moi je ne voudrais pas de moi, j'ai fais toutes ces années d'études pour me faire virer mon tout premier jour d'internat, qu'est ce que je vais faire après moi ? Je vais devoir me reconvertir en sage-femme ou en quelqu'un qui travaille à la morgue, je préfère encore travailler dans un Macdonald ou en tant que caissière dans une grande surface que de travailler à la morgue...
 
Sandra : Tient, il y a Mickael la avec des gens, ça doit être la famille de ton patient, alors vas y vas leur dire je te surveille.
 
Je marcha jusqu'à la famille de ma victime et de Mickael que me regardais d'un air triste tout comme la famille mais à mon avis ce n'est pas pour les même raison qu'il ont un air triste. Mickael s'approcha de moi.
 
Mickael : Bonne chance à toi, et désolé de ce qui t'arrive.
 
Je lui souriais en guise de réponse et avança doucement vers les personnes qui pleuraient.
 
Moi : Bonjour, je tiens d'abord à vous dire à qu'elle point je suis désolé.
 
Un homme leva la tête vers moi.

Homme : Vous êtes qui vous ?
 
Moi : Je suis son médecin.
 
Homme : Donc c'est votre faute si il est mort !
 
Une jeune femme leva la tête et tapa l'homme sur l'épaule.
 
Femme :Arrête, elle a fait tout ce qu'elle a pus pour le sauver.
 
Moi : Non, il a raison, je n'ai pas répondus a mon biper alors qu'il faisait une crise cardiaque, un autre interne a essayer de le réanimer mais n'as pas réussis.
 
Homme : Quoi ! Mais vous êtes le pire médecin de la terre, vous êtes un assassin, j'espère que vous allez payé pour ça !
 
Sandra : Oui, elle va payé ne vous inquiétez pas, toi tu t'en vas vers le bureau du chef je te rejoindrais après, et vous je tiens à m'excuser si je peux faire quoi que ce soit pour vous aidez prévenez moi.
 
Homme : Le ramené à la vie bande d'incapable !
 
Femme : Où pourrait on allez le voir s'il vous plaît ?
 
Sandra : Chambre 20-345, deuxième étage.
 
Femme : Merci.
 
Les membres en larme de la famille se levèrent uns par uns et se dirigèrent vers l'ascenseur. Je me posa un peu sur un fauteuil pour me calmer un peu, si j'avais choisis Mickael peut-être que ce patient serais encore en vie et que cette famille ne serais pas anéanti par la tristesse et... non ce n'est pas ma faute si Sarah avait répondus à son biper il serait en vie ce n'est pas du tout ma faute après tout je n'y suis pour rien et je suis la meilleure, après cette courte réflexion je me releva et marcha jusqu'au bureau du chef je suis presser de voir cette idiote se faire virée, franchement ne pas répondre a son biper son premier jour c'est vraiment débile.Je devrais me calmer un peu plus avant d'y aller.
 
Du côté de Mickael.
 
Je retenais difficilement mes larmes, annoncer à cette famille que leur père, mari, frère ou même oncle est mort et les voir tous pleurer comme ça me rappelle de très mauvais souvenir d'enfance.
 
Flash Back.
 
Je suis vraiment désolé madame Middle mais votre mari n'as pas survécu à son opération, les traumatisme dus à son accident de moto étaient bien trop importants et à chaque fois que l'on réparer quelque chose un autre problème s'aggravait donc nous n'avons rien pus faire.
 
Fin du Flash Back.
 
A ce moment là, ma mère c'est écroulée sur le sol tellement elle pleurait moi je retenais mes larmes pour être fort pour ma mère, j'avais 7 ans à ce moment là je savais déjà que j'allais devoir être très fort pour aider ma mère, et j'avais raison mais je n'ai pas réussis, elle c'est suicidé 3 mois après depuis je me baladais de foyer en foyer et de famille d'accueil en famille d'accueil jusqu'à mes 18 ans où une fois le lycée finis je suis allez dans une fac de médecine ou j'ai résider avec un colocataire vraiment très sympa mais il n'as pas été pris ici alors on c'est perdus de vue, j'ai donc appris dès l'âge de 7 ans à me débrouiller tout seul et à ne compter sur personne, j'ai voulus devenir chirurgien car quand mes parents sont mort je me suis promis de sauvé tous mes patients sauf ceux qui venait pour mourir et la mon premier mort déjà alors je sais que ce n'est pas mon patient et que ce n'est pas ma faute si il ne sais pas réveiller mais le fait de dire à ça famille qu'il est mort ça m'a rappeler tout ça avec la mort de mes parents et mon enfance pourris, je rentras dans une salle de repos, m'allongea dans un lit et me mis à pleurer le plus doucement possible pour que personne ne remarque mais j'ai remarquer que j'avais oublier de fermer la porte à clé lorsque la porte s'ouvrit sur un des titulaires rentra et s'arrêta à ma vue.
 
Du côté de David.
 
Je m'installa à côté de Johnny en attendant les résultats du scan, je regardais l'interne pour voir si j'arrivais à trouver qui c'était mais sans succès je ne le reconnais pas.
 
Johnny : Tient, voilà c'est résultats du patient.
 
Moi : Ah enfin. Alors qu'est ce qu'il a ?
 
Johnny : A l'un de vous deux de me le dire, toi quel est ton nom ?
 
?? : Je m'appelle Jake.
 
Johnny : Et Toi ?
 
Moi : David.
 
Johnny : Alors regarder ses résultats et le premier qui trouve se qu'il a viendras au bloc avec moi pour regarder l'opération et apprendre.
 
Jake : Il a une tumeur au niveau du lobe frontale ce qui cause c'est changement d'humeur et tout ça.
 
Johnny : Il a une tumeur c'est vrai mais pas au lobe frontale alors si tu ne sais pas distinguer le lobe frontale tu ne viendras pas au bloc avec moi. Bon et toi David ou est cette tumeur ?
 
Moi : Attendez je regarde deux seconde... je dirais sur le lobe pariétal.
 
Johnny : Très bien, prends en de la graine toi alors maintenant vas ré apprendre le cerveau pour éviter de tuer des patients.
 
Jake : De toute façon c'est pas de la neuro que je veux faire, c'est de la merde.
 
Johnny : Lui il dureras pas longtemps ici, bon allez on ré-emmène ce patient dans sa chambre, on attend que le produit cesse de faire effet et on lui dit. 
 
Moi : D'accord monsieur.
 
Johnny : Ah non ne m'appelle pas monsieur, appelle moi Dr MacDonney.
 
Moi : D'accord Dr MacDonney.


Nous nous sommes levés, nous sortions le patient du scanner, l'avons remis sur son lit et nous l'avons ramené dans sa chambre, nous avons attendus que le produit que nous lui avions injecté toute à l'heure ne fasse plus effet ce qui se produisit au bout de 30 minutes et le Dr MacDonney lui annonça.
 
Mr Jones : Où suis-je ?
 
Johnny : Vous êtes dans un hôpital, nous vous avons fait passer un scanner et nous avons découvert un tumeur sur le lobe pariétale de votre cerveau, nous pouvons l'enlever avec une intervention mais seulement si elle est faite dans les plus bref délais mais il nous faut votre accord car cette opération est risquée vous pourriez ne pas y survivre et...
 
Mr Jones : Si je ne fait pas l'opération il me resterais combien de temps à vivre ?
 
Johnny : 2-3 semaines au maximum.
 
Mr Jones : Et quel sont mes chances de mourir lors de cette opération ?
 
Johnny : 60% de chance de mourir.
 
Mr Jones : Alors je ne veux pas de cette opération, je préfère que ma vie s'achève maintenant.
 
David: Mais...
 
Mr Jones : J'AI DIT QUE JE VOULAIS MOURIR ALORS SORTEZ D'ICI ET LAISSEZ MOI TRANQUILLE !
 
Mr Jones pris un objet sur sa tablette et nous le lança, heureusement pour nous il ne voyait pas très bien alors il nous loupa.
 
Johnny : Vite, sortons avant qu'il ne nous saute dessus.
 
Une fois sortis et avant de fermer la porte j'entendis Mr Jones rigoler a plein poumon. Je ne pouvais pas le laisser comme ça je devais le convaincre de faire cette opération et même si je dois le forcer à la faire je le ferais opérer.

Chapitre 4: Les Choix. 01/08/2014



Du côté de Chef.
 
J'étais la dans le bureau du chef avec Sandra et j'attendais de me faire salement engueuler et virée comme une conne mon première jour d'internat, c'est tout ce que je mérite de toute façon j'ai tuée un homme qui méritais de vivre, j'ai rendus toute une famille triste, je vais le regretter toute ma vie tout ça juste pour un petite opération qui n'aurais peut-être pas eu lieu, je suis l'être-humain le plus horrible sur cette terre, c'est ce que je pense de moi en ce moment c'est surement ce que tout le monde pense de moi en ce moment et ils ont raison, jamais je ne pourrais me pardonner d'avoir fait ça.
 
Moi : Comme tu le sais tu est ici aujourd'hui car tu a fait une erreur impardonnable et je suis obliger de te punir sévèrement, donc tu vas rester chez toi cette semaine et si aucun résident ne se propose pour te reprendre tu seras virée mais si un résident veut de toi tu seras repris mais à la moindre petite erreur tu sera renvoyé sans chance de retour, c'est bien clair ?
 
Sarah : Oui, c'est clair.
 
Moi : Alors tu vas chercher tes affaires je t'interdis de revenir ici sauf si tu vient en tant que patiente.
 
Sarah : Au revoir.
 
Moi : Quant à toi Sandra, je te somme de mieux surveiller tes internes pour ne pas qu'une autre erreur comme celle-là arrive parce qu'il vont poursuivre l'hôpital en justice toutes les excuses du monde ne les empêcherons pas de le faire alors je vais faire mon possible mais la prochaine fois que l'un de vos internes fait ce genre d'erreur vous devrez payé une partie des dommages.
 
Sandra : Oui, monsieur, je comprend toute à fait, monsieur .
 
Sandra quitta la pièce, je n'aime vraiment pas passer des savons surtout au meilleur résidents de cette hôpital, je ne peux pas me permettre de la perdre sinon l'hôpital perdrais un pilier mais je ne peux pas lui dire sinon elle vas prendre la grosse tête et vas se reposer sur ces lauriers, mais la l'hôpital est vraiment dans la merde je sais pas comment je vais faire c'est une des première fois que l'hôpital se fait attaquer en justice et toute les fois ou ça c'est passer je n'étais pas le chef donc je ne sais pas trop, j'espère que je vais réussir a minimiser les dégâts.
 
Du côté de Sarah.
 
Je me trouvais devant mon cassier comme une débile, je ne voulais pas vider mon casier, pas tout de suite, c'est trop tôt la j'ai besoin de parler a quelqu'un sinon je vais craquer mais personne ne voudras me parlez ici, tout le monde doit me détester à l'heure qu'il est et...
 
?? : Salut, ça va ?
 
Moi : Quoi ? Ah Mélanie ! Non pas vraiment.
 
Mélanie : Je le serais aussi à ta place.
 
Moi : Oui je me doute, je vais me faire virer alors que j'ai même pas touchez un bistouris, j'aurais même pas vus un c½ur ou tenus un organe et je vais quitter l'hôpital sans avoir essayé de sympathiser avec toi et avec les autres.
 
Mélanie: Mais dit pas ça, tu as encore une chance de revenir.
 
Moi : Non, aucun des résidents ne voudras de moi après cette erreur.
 
Mélanie : Mais si tu vas voir tu...
 
Moi : Tu sais ce que j'ai fait au moins ?
 
Mélanie : Oui, je sais mais c'est juste une erreur et puis je vais essayer de trouver tout les arguments pour que l'un des résidents te reprenne et là on pourras devenir amie toute les deux et tu pourras opérer en solo un jour tu verras.
 
Moi : Merci, tu peux m'aider à vider mon casier s'il te plaît ?
 
Mélanie : Avec plaisir.


Moi : Merci.
 
J'ouvris mon casier et on commença toute les deux à ranger mes affaires dans un cartons, je trouve que Mélanie est vraiment adorable de vouloir parler à chacun des résidents pour que l'un deux me reprenne mais ça ne servirais à rien de une aucun des résidents ne voudras de moi et de deux j'ai pris la décision de quitter la ville pour allez à Melbourne où je travaillerais cette année et l'année prochaine je travaillerais dans un autre hôpital ou je pourrais reprendre ma vie normalement, j'ai choisis Melbourne car j'ai ma famille là-bas et il y a beaucoup d'hôpitaux universitaire qui ont un très bon programme et personne ne sera au courant de ce que j'ai fais et je pourrais oublier cette période de ma vie rapidement en allant loin d'ici mais je ne vais le dire à personne sinon ils vont vouloir m'en dissuader et je sais qu'ils pourraient réussir donc je vais garder ça secret et après je disparaîtrais de toute façon on n'as pas eu le temps de s'attacher donc ils m'oublieront très vite.
 
Du côté de Mickael.
 
Je me relevais et essuyais mes larmes à la vue du Titulaire, j'étais gêné de la position dans la quel je me trouvais la, un supérieur de mon supérieur ma trouver en état de faiblesse et je sais pertinemment qu'il vas vouloir que je parle de ça avec lui la maintenant et j'aimerais vraiment en parler mais avec un des internes de mon groupe comme Lucas ou Jessica parce que eux ne pourrons pas me donner des taches nul parce qu'ils m'auront vus faible alors qu'un Titulaire lui pourras faire ce qu'il veut de moi.
 
Joel : Ah, désolé tu peux continuer ce que tu fais je vais trouver une autre salle de repos et désolé.
Il sortit de la salle, je ne voulais pas qu'il en parle a qui que se soit alors je me leva et courus vers lui.
 
Moi : Attendez !
 
Joel : Qu'est ce que tu veux ?
 
Moi : N'en parlez à personne s'il vous plaît.
 
Joel : Très bien, bon maintenant retourne te « reposer », moi j'ai du travail contrairement à toi alors bon repos.
 
Ce mec est froid, j'avais jamais vus ça c'est incroyable enfin au moins ça ma stopper, j'ai arrêté de pleurer mais je voulais quand même me reposer alors je retournas dans la salle de repos, me rallongeais dans le lit et m'endormis.
 
Du côté de David.
 
Je retournais dans la chambre de mon patient, il avait l'air calme alors j'en profitais pour lui parler et des qu'il commenceras a s'énerver je m'en irais.
 
Moi : Bonjour, Mr Jones, vous allez bien aujourd'hui ?
 
Mr Jones : Je vais très bien mis à part que je vais mourir dans quelques semaines, je suis heureux et libérer.
 
Moi : Aidez-moi à comprendre, comment peut-on être heureux en sachant que ça dernière heure arrive ?
 
Mr Jones : Vous savez, toute ma vie j'ai été rejeté par tout le monde je n'ai jamais eu de vrai ami, ma femme ma largué comme une merde pour un ruche, mes enfants l'on suivis je n'ai plus personne sur qui compter, je n'ai personne qui m'attend chez moi le soir quand je rentre chez moi juste un poisson rouge car c'est un des seul animal que j'ai eu qui ne c'est pas sauver alors je préfère mourir maintenant plutôt que de continuer à vivre seul.
 
D'un coup une idée pour le décider à se faire opérer.
 
Moi : Ecouter Mr Jones, vous voulez mourir n'est-ce-pas ? Alors accepter l'opération comme ça si vous mourez durant l'opération vous aurez ce que vous voudrez.
 
Mr Jones : Et si je ne mourrais pas ?
 
Moi : Alors, je serais votre nouvel ami et je ne vous lâcherais pas et je vais essayer de vous faire retrouver une femme et vos enfants je vais tout faire pour les contacter avec votre aide bien sûr et croyez moi quand je veux quelque chose je l'obtiens.
 
Mr Jones : Vous arriveriez vraiment a retrouver mes enfants ?
 
Moi : Evidemment il y a plein de réseau sociaux aujourd'hui il doivent bien être inscrit sur l'un d'entre eux et puis si le nouveau mari de votre Ex-Femme est riche il doit être connue mais il me faudra votre aide.
 
Mr Jones : Alors j'accepte cette opération. Merci beaucoup docteur.
 
Moi : Appeler moi David, on est amis maintenant.

Chapitre 5: Un Départ. 04/08/2014




Du côté de Johnny.
 
Je me préparais pour l'opération de Mr Jones, je ne sais pas comment David a fait pour le convaincre de se faire opérer mais il a réussi, cet interne est prometteur il deviendra un grand chirurgien si il continu comme ça, enfin bref je me préparais, David lui était prêts depuis 5 minutes, il était tellement presser d'opérer qu'il s'est préparer en avance, je me souviens de la première fois que je suis rentrer dans un bloc j'étais tellement sur-exciter, il me fait penser à moi plus jeune. Une fois prêts, je lui fis signe de rentrer dans le bloc et je rentra ensuite.
 
Moi : Bon alors tu es prêts pour ta première intervention dans un bloc opératoire ?
 
David : Bah je vais juste observer et tenir les instrument quand il le faudra donc c'est pas bien compliquer.
 
Moi : Mais ça demande plus que ce que tu crois parce que tu fais un faux mouvement avec un seul des instruments et toute l'opération est foutu donc ne prend pas ça à la légère mais pas de pression ne t'inquiète pas tu es in très bon interne tu vas réussir.
 
David : Je n'ai pas de toute sur le fait que je vais réussir et je sais que l'opération vas être un succès.
 
Moi : Faudra quand même que tu me dise comment tu l'as convaincu de faire cette intervention parce que j'aimerais bien savoir.
 
David : Je vous le dirais ne vous inquiétez pas pour ça.
 
Moi : Bon allez, lame de 10.
 
Du côté de Lucas.
 
Hier et aujourd'hui je n'ai fait que recoudre des blessures, à renvoyer des patients chez eux car il n'avait rien et a faire des lavements franchement si je suis venus dans l'un des meilleurs hôpitaux d'Australie c'est pour apprendre et la j'ai rien appris du tout en deux jour et la je vais rentrer chez moi me reposer et revenir demain et si je me coltine encore une seule journée au dispensaire cette semaine je vais gueuler au près de Sandra parce que je sais pas si elle remarque mais la sur ces 6 internes seulement 2 ont pus s'occuper de cas chirurgicaux et l'un d'entre eux a laissser son patient mourir et l'autre et au bloc pour aider le meilleur Neuro-Chirurgien du monde a retirer une tumeur au moins il y en a 1 de nous 6 qui s'en sort bien ça fait seulement 2 jour que l'on est là et j'en ai déjà marre.
 
??: Lucas attend !
 
J'entendis mon prénom donc je me retourna et vis Jessica qui courait pour me rattraper.
 
Moi : Qu'est-ce qu'il y a ?
 
Jessica : Heu, je vais au bar ou je vais souvent depuis que je me suis installé ici et il est vraiment super alors je me demander si tu voulais venir boire un verre avec moi mais en tant que collège et amis, alors tu veux bien ?
 
Moi : Bah j'allais rentrer me reposer avant demain mais c'est vrai qu'un verre me ferais du bien pour oublier un peu ces 48 heures horrible au dispensaire alors je veux bien.
 
Jessica : Cool, vient je t'emmène comme je sais où c'est ça sera plus facile.
 
Moi : OK, cool.
 
Jessica : Allez c'est partit.
 
Nous nous dirigeâmes vers sa voiture pour aller dans ce bar.
 
Du côté de Sarah.
 
J'étais en train de faire les cartons heureusement pour moi j'avais juste déballer quelque truc utile donc pas de soucis pour remballer, j'ai appeler des déménageurs pour transporter mes affaires d'ici jusqu'à Melbourne chez mes parents le temps que je me trouve un appartement et un travail et pour partir pour toujours espérons le de cette ville. Je n'est toujours pas dit à qui que se soit à part ma famille que je m'en allais et c'est sûrement mieux comme ça, il le seront parce que je leur dirais dans un mail pour leur dire au revoir et c'est suffisant de toute façon ont a as eu le temps de tiser des liens d'amitiés, le bruit de ma sonnette me sortit de mes pensées, je marchas jusqu'à la porte pour ouvrir et Mélanie débarqua comme une furie.
 
Mélanie : J'ai une super nouvelle, j'ai pus parler à un résident il s'appelle Henry Ride et il est prêt à te reprendre, alors qui c'est la plus efficace ?
 
Et merde, je vais être obliger de lui dire et je vais avoir le droit à une scène comme quoi il faut que je reste et blablabla.
 
Moi : C'est bien mais je n'y retournerais pas.
 
Mélanie : Mais pourquoi, franchement tu exagères je te trouve un résident et toi tu refuse.


Moi : Je ne retournerais pas à l'hôpital car je quitte la ville et que je vais envoyer ma lettre de démission au chef et qu'il sera ravis de l'accepter après ce que j'ai fais.
 
Mélanie : Tu peux pas partir.
 
Moi : Si regarde je vais le faire et je pars ce soir.
 
Mélanie : Tu fuis le problème au lieu de l'affronter la ! Tu ne peux pas partir pas déjà oui tu as fait une erreur et tu en feras d'autre mais reste s'il te plaît.
 
Moi : Je ne fuis pas le problème, je vais partir de cette ville pour pouvoir oublier cette chose et pouvoir vivre ma vie loin de cette ville qui est synonyme de gros problème pour moi alors si tu peux pas comprendre ça ce qui est le cas car toi tu n'as tuée personne je te pris de quitter cette maison et de ne dire a personne que je pars parce que je ne peux plus reculer.
 
Mélanie : Et tu pars où ? Tu vas faire quoi là-bas ? Tu vas faire comment ?
 
Moi : Ma destination reste secrète mais je vais chez mes parents le temps de trouver un appartement et un travail pour cette année et après je recommence un internat dans un autre hôpital et c'est comme si rien ne c'était passer.
 
Je la mis dehors avant qu'elle ne puisse en dire plus et ferma la porte à clés, elle frappait comme une folle en criant.
 
??: Si tu continus j'appelle les flics alors ferme ta gueule et casse toi espèce de folle-dingue !
 
D'un seul coup les cris et les coups s'arrêtèrent ouf.
 
Du côté de Michael.
 
Je sortais de l'hôpital car ma garde étais finis mais je vis Sandra assise sur un banc l'air déprimé.
 
Moi : Vous allez bien Dr Maine ?
 
Sandra : Non, je ne vais pas bien mais je vais rentrer chez moi ou mon mari m'attend, je vais me confier à lui alors rentre de reposer car ces 48 heures ont été difficiles pour toi aussi.
 
Moi : Vous êtes sûr ?
 
Sandra : Puisque je t'ai dit que oui alors tu peux me laisser tranquille.
 
Moi : D'accord comme vous voudrez.
 
Sandra : Ah et avant que tu parte, tu as eu de bon réflexe avec ce patient et même si tu n'as pas réussis à le réanimer tu as fait du très bon boulot je te félicite. Et aussi pour ton patient qui souffrait de maux de ventre ?
 
 Moi : Merci beaucoup Madame et pour mon patient, il avait une appendicite alors j'ai pus faire une appendicectomie et je l'est réussis avec l'aide d'un résident bien sûr mais bon c'est déjà pas mal.
 
Je partis tout souriant en direction de ma voiture, j'étais content de ce que le Dr Maine venait de me dire, je les voulais vraiment et puis j'ai étais au bloc, j'ai opérer, j'ai passer de superbe 48 heures surtout la deuxième partit parce que la première étais pourris et déprimante, comme je ne regardais pas ou j'allais je me pris quelqu'un, comme par hasard j'ai heurter la seul personne de l'hôpital que je ne voulais pas voir.
 
Moi : Je suis vraiment désolé Dr Martin, je n'ai pas fait gaffe je ne vous avait pas vue ?
 
Joel : Oui, bah tu as intérêt à faire plus attention au bloc parce que sinon t'es dans la merde.
 
Toujours aussi agréable à ce que je vois celui-là, je le regardais partir et monta ensuite dans ma voiture.
 
Du côté de Johnny.
 
Cela faisait maintenant plus de 2 heures que j'étais dans le bloc avec David et tout ça passait très bien, David posait plein de question auxquels je répondait avec enthousiasme après tout je suis la pour ça, pour aider les internes et les résident à apprendre pour qu'ils se perfectionnent.
 
Moi : Alors, je viens de trouver la tumeur, j'ai fais tout ce qu'il fallait et je peux la retirer en toute sécurité ensuite il ne restera plus qu'a le refermer et je suis sur que tu sera le faire sans problème.
 
David : Sérieusement, vous me laisseriez refermer ?
 
Moi : Bien sûr.
 
David : Merci beaucoup c'est super gentil.
 
Moi : Ce n'est rien, allez maintenant que tout le monde se taise j'ai besoin de me concentrer.


Je retirer doucement la tumeur quand une hémorragie commença, et le patient commença a faire un arrêt cardiaque, je faisait une aspiration pendant que quelqu'un essayer de le ranimer mais il revenait pas à la vie.
 
Moi : Bon heure du décès 00 h 37.
 

Chapitre 6: Le Nouveau. 06/08/2014




Du côté de Sarah.
 
Je regardais les déménageurs qui mettais les cartons dans le camion, ils étaient en train de vider ma maison et dans quelque heures je serais déjà loin d'ici et c'est vraiment avec impatience que j'attend ce moment parce que plus vite je serais loin d'ici plus vite je pourrais oublier ce qui c'est passer c'est 2 derniers jours, j'espère juste que je vais pouvoir refaire ma vie la bas parce que si je n'y arrive pas je ne sais pas ce que je pourrais faire après si je trouve pas de travail dans un hôpital l'année prochaine qu'est ce que je vais faire je flippe pour ça mais je sais que je devrais facilement m'intégrer dans cette vie j'y ai déjà passer 23 ans alors je vois pas pourquoi je n'y serais plus bien. Un des déménageurs me fit signe qu'il avait finis et qu'il n'attendais que moi alors je monta dans ma voiture mais je me suis dit que je ne pouvais pas partir sans dire au revoir en personne aux gens à qui j'ai envoyer le mail alors je sortis donc de ma voiture et alla parler aux déménageurs.
 
Moi : Excuser moi je dois allez faire un truc super important que je dois faire obligatoirement avant de partir alors si vous vouliez bien attendre 1-2 heures s'il vous plait je vous payerait plus si vous voulez ?
 
Déménageur : Très bien mais on veux 100$ de plus chacun.
 
Moi : 75$ c'est le maximum que je peux rajouter.
 
Déménageur : Dans ce cas nous n'attendrons pas.
 
Moi : Très bien alors partez et je vous rejoindrais la-bas.
 
Déménageur : Très bien, allez les gars on y vas.
 
Le camion démarra, je remonta dans ma voiture et roula jusqu'à l'hôpital.
 
Point de vue David.
 
Mon patient vient juste de mourir alors que je lui avais promis de lui faire revoir ses enfants et de l'aider à refaire sa vie et je savais que il faisait l'opération pour ça et il est mort, il est mort tout seul sans personne avec lui qui l'aimait vraiment, j'ai vraiment mal finis ma garde tout à l'heure, j'ai passer mon temps depuis que je suis rentré à manger des céréales dans mon canapé a regarder des films nul en replay, je suis triste pour lui je sais qu'il aurait finis par mourir sans l'intervention mais je ne peux pas m'empêcher de m'en vouloir de l'avoir forcer a se faire opérer, je l'ai forcer à mourir en quelque sorte je n'aurais jamais dus lui promettre toute ces choses, et dire que je dois retourner dans cette hôpital demain, je n'ai vraiment pas envie d'y retourner mais bon je n'ai pas le choix. Je décida a me lever de ce canapé pour allez me coucher dans mon lit quand quelqu'un sonna à ma porte je me dirigea donc vers ma porte pour ouvrir et je fis surpris de voir le Dr Middle.
 
Moi : Que faite vous ici Dr Middle ?
 
Johnny : Je t'en pris hors de l'hôpital appelle moi Johnny c'est mieux, et je sais que perde ce patient ta beaucoup touché alors je suis venus te remonter le morale parce qu'un interne déprimer fait très mal son boulot donc je ne voudrais pas que l'un des meilleurs internes rate le début de sa première année.
 
Moi : C'est vraiment gentil de votre part mais j'ai pas vraiment envie de parler a quelqu'un en ce moment mais ne vous inquiétez pas je ferais très bien mon boulot demain et je serais même en forme, la je voulais allez dormir donc bonne nuit a vous.
 
Johnny: Attend, tu m'as dit que tu me dirais comment tu avais convaincu le patient je veux savoir.
 
Moi: Bonne nuit.
 
Johnny: Mais tu m'as...
 
Moi: Bonne nuit.
 
Je ferma la porte à clé et je lui dit à travers la porte.
 
Moi: Si vous ne frappez ne serait-ce qu'une seul fois j'appelle les flics pour harcèlement alors laisser moi dormir je vous direz tout demain.
 
Johnny: D'accord, à demain.
 
Je monta dans ma chambre puis me déshabilla et me glissa dans mon lit où je ne mis pas longtemps à m'endormir.
 
Du côté de Sandra.

J'étais en train de regarder le planning pour voir qu'elles opération j'aurais à faire ce soir et cette nuit quand je vis Sarah sortir du bureau du chef et venir vers moi.

Moi : J'espère pour toi que la raison pour laquelle tu me dérange est bonne parce que sinon tu vas le regretter.

Sarah : Je viens de dire au revoir au chef et aussi à vous car malgré cette incident vous allez me manquer.

Moi : Tu pourras toujours retenter ta chance l'année prochaine bien que je doute que tu sois prise mais bon.

Sarah : Non, je ne reviendrais sûrement pas ici parce que je retourne a Melbourne chez mes parents, je quitte la ville c'est pour ça que je viens vous dire au revoir.

Moi : Ah d'accord bah bonne chance pour ta nouvelle vie et essaye de ne pas refaire la même erreur.

Sarah : Merci beaucoup et je ne la referais jamais

Moi : Tant mieux, j'ai une opération dans 10 minutes alors je te laisse.

Sarah : Avant de partir vous savez si un de vos internes est encore dans l'hôpital s'il vous plait ?

Moi : Non, ils sont tous rentrer chez eux.
 
Sarah : Merci, bonne chance avec les autres.

Je n'ai pas eu le temps de lui dire merci qu'elle était déjà partit, sûrement pour dire au revoir aux autres internes, enfin il faut que je me concentre sur mon intervention parce que c'est pas le moment de me tromper déjà que je suis mal vue par le chef en ce moment.

Le lendemain, du côté de Mélanie.

Nous étions tous les 5 dans les vestiaires, le Dr Maine nous as demander d'y rester une fois prêts jusqu'à ce qu'elle vienne, elle a quelque chose de très important à nous dire, je me demande ce que c'est, peut-être que Sarah revient avec un autre résident ça serais tellement super mais je n'y crois pas, au bout de 5 minutes d'attente elle rentra avec un très beau jeune homme, à la minute ou je l'ai vus je me suis dit que je le connaissais, je suis sûr de l'avoir vue quelque part mais où je ne sais pas, peut-être que ça me reviendras

Sandra : Bon je vous présente le remplaçant de Sarah, James Lenton, un nouvelle interne, comme il vient d'arriver il vas faire à son tour une garde de 48 heures, je lui es déjà tout dit alors il ne lui reste plus qu'a ce préparer et ce sera bon.

Une fois qu'il eu finis de se préparer le Dr Maine nous demanda de la suivre dans la chambre d'un enfant, je fus choquer par la quantité de papier ensanglanté dans la chambre.

Sandra : Bon, je vous présente le chirurgien pédiatrique de cette hôpital le Docteur Ricky Moore, il vas vous expliquez les symptômes de ce patient et le premier à découvrir ce que cette enfant à pourras rester avec le Docteur Moore pour allez au bloc.

Ricky : Merci Sandra, bon ce patient n'arrête pas de saignez du nez depuis des heures alors qui peut me dire pourquoi ?

James : Cette enfant souffre d'une malformation altero-veineuse ce qui signifie que des vaisseau sanguin sont entremêler dans son cerveau.

Ricky : Bien, et tu peux me dire comment vas t'on faire pour réparer cela ?

James : Bien sûr, il faut retirer l'amas des vaisseaux pour stopper hémorragie.

Ricky : C'est parfait, bienvenue sur ce cas.

James : Merci.

Je n'en revenais pas, ce James est vraiment fort, il as trouver tout ça en si peu de temps digne d'un titulaire je crois que la concurrence sera rude pour cette année, nous sortions de la chambre pour les laisser tranquille.

Sandra : Prenez en de la graines vous 5 et essayez de vous améliorez rapidement parce que ce James et très prometteur, bon allé j'aimerais bien que vous ayez un patient chacun aujourd'hui alors on y vas.

Et c'est ainsi que chacun d'entre nous avons réussis rapidement à avoir un patient, moi avec le chirurgien orthopédiste Vincent Robert, Mickael avec le chirurgien cardio-thoracique Linda Prescott, Jessica avec le chirurgien plastique Johanna Robinson, Lucas avec Sandra et David avec le chirurgien traumatologique Joel Martin, le pauvre à ce qu'il paraît c'est la personne la plus sévère de cette hôpital, il vas en baver si il fait un petite erreur, j'aimerais pas être à ça place.